Étant rédacteur, la logique veut que je vous rédige mon parcours. Mais, comme je sais votre temps précieux, je vais vous en proposer 2 variantes : une vidéo et une version dactylographiée. Libre à vous de choisir le support qui vous convient le mieux.

Mais qui suis-je ?

Flèche bas gauche

Un peu de lecture…

Nicolas FOURMENTIN

« Et toi, que veux-tu faire quoi quand tu seras grand ? »

À cette question, la plupart des petits garçons de mon âge répondaient pompier, policier ou encore « super héros », ma réponse était quelque peu différente. « Je serai patron ! », annonçais-je fièrement sur un ton solennel. Quelle drôle d’idée ! Il est vrai qu’à l’époque mon plan de carrière n’étant pas très bien ficelé. Comment pourrait-il l’être ? Je n’avais que 10 ans !

« Dis-moi ce que tu as fait, je te dirai qui tu es »

Tout fraîchement sorti d’école, j’ai d’abord appris « à vendre ». En un peu plus de 7 ans, j’ai exercé dans le domaine de la bureautique, de la cuisine sur mesure, de la téléphonie et en GSB (Grande Surface de Bricolage). Préférant clairement le conseil à la vente, je n’étais réellement satisfait que lorsque j’avais solutionné pleinement le problème de mes clients. La vente n’était finalement que la résultante d’un travail bien réalisé. Malheureusement, je m’éloignais parfois un peu de mes valeurs. Chaque jour, je perdais un peu plus de ma motivation. Pourriez-vous exercer toute votre vie des fonctions qui ne respectent pas vos convictions ? Moi, non !

J’ai donc ensuite décidé de me reconvertir après une phase introspective approfondie. Écolo dans l’âme, mon objectif était d’obtenir un poste en lien avec l’environnement. Si ce travail pouvait allier la « technique » et le contact humain, je serais le plus épanoui des hommes. Pour y parvenir, j’ai suivi une formation intensive : je devais tout apprendre ! L’engagement et la pugnacité payent toujours. Je n’ai rien laissé au hasard. Il me fallait réussir ! J’ai rencontré de nombreuses personnes pour me renseigner sur leur métier et j’ai lu une bonne trentaine de livres en très peu de temps. Plus j’avançais, plus j’avais envie de continuer mon enseignement.

Enfin, je m’étais inscrit en tant que bénévole pour une petite association. L’idée était de progresser le plus vite possible, d’apprendre des autres. Je m’y suis de suite beaucoup impliqué : actif et volontaire (soirs et week-end). J’ai même été autorisé à monter mes propres projets, moi, le « bénévole » ! Mon avis intéressait et je me sentais utile. Je prenais beaucoup de plaisir à faire ce que je faisais. Un jour, un poste s’est libéré et c’est tout naturellement qu’ils ont pensé à moi. C’est ainsi que je suis devenu « conseiller info-énergie ». Pendant un peu plus de 2 ans, j’ai apporté des conseils neutres, objectifs et gratuits à toutes personnes porteuses d’un projet de construction ou de rénovation de logement. Nous proposions également des activités associatives comme par exemple des ateliers de création de fours solaires, des visites de maisons exemplaires et atypiques, etc. J’ai eu aussi l’occasion d’animer mes premières conférences.

Bas droit

En vidéo…

Et maintenant, qui es-tu ?

Flèche bas gauche
Thermicien

Je suis thermicien

J’avais trouvé ma voie, mais il m’en fallait plus. Je ressentais le besoin d’augmenter mon engagement. Plus que des conseils théoriques donnés à partir de plans ou de photos, je souhaitais devenir un véritable chef d’orchestre. Désormais, je veux être celui qui préconise et assure le suivi des travaux réalisés. Je suis donc devenu thermicien en 2014. J’interviens chaque fois qu’une demande de subvention est constituée. Je conseille techniquement les propriétaires désireux d’entreprendre des travaux de rénovation énergétique de leur logement. J’optimise leur projet en leur proposant d’obtenir le meilleur gain énergétique possible, tout en respectant leur budget. Ce n’est pas toujours chose aisée, car les aides sous soumises à condition de ressources (selon les plafonds de ressources de l’ANAH). En d’autres termes, les personnes éligibles possèdent des revenus souvent faibles avec une capacité minime d’emprunt.

Bas droit

Je suis rédacteur

Ne vous avais-je pas évoqué « un parcours atypique » ? D’abord commercial, puis thermicien et enfin rédacteur freelance, il n’y a pas vraiment de logique me diriez-vous ? Bien au contraire ! Un fil conducteur relie toutes ces expériences : le besoin insatiable de conseiller, d’informer le plus grand nombre de personnes possible. J’aime partager mes connaissances, donner mon avis. Au fil du temps, j’ai acquis des compétences très spécifiques. Fort de mon passé, j’aimerais écrire le présent avec vous pour agir sur le futur. Un avenir plus vert ? Vous l’avez compris : j’ai choisi de me spécialiser sur la performance énergétique et sur l’environnement. La conviction, le respect de mes valeurs, animent chacun de mes mots. Quand la passion est présente, le résultat est forcément au rendez-vous. C’est d’ailleurs une notion importante en SEO (la qualité du contenu). Un travail net et sans bavure, voilà ce que je vous propose. Je passe actuellement le certificat Voltaire pour vous en offrir la garantie. Plus récemment, j’ai amorcé une formation ambitieuse de rédacteur : « La meilleure formation du monde de Davis GOS-L’Atelier SEOmantique ». Vous partagez mon point de vue ? Mon profil vous a plu ? Alors, cliquez vite sur la rubrique « contactez-moi » et échangeons ensemble autour de votre projet.